Programme PS 0-3 ans

Le programme du PS en matière d’accueil de l’enfant

 

PS 10.000 nouvelles places dans les crèches

 

Renforcer l’offre d’accueil de qualité pour tous les enfants

  • poursuivre l’effort entamé avec le Plan Cigogne III en établissant une nouvelle programmation  permettant de créer au total 10.000 nouvelles places subventionnées pour 2019, en priorité dans les zones en déficit;
  • identifier les zones en déficit en établissant, au niveau de chaque bassin de vie, un cadastre des places disponibles croisé avec les besoins liés à l’évolution démographique pour objectiver le choix des projets d’infrastructures d’accueil et le financement des frais de fonctionnement;
  • intégrer des critères relatifs à la situation socio-économique des habitants d’une commune dans le choix des projets prioritaires.
  • revoir les modalités de financement des services d’accueil de la petite enfance et des infrastructures afin de garantir la viabilité de tous les milieux d’accueil subventionnés par, entre autres, des mécanismes de solidarité efficaces pour assurer une offre sur l’ensemb le du territoire de la FWB;
  • créer un véritable statut harmonisé pour les accueillant(e)s conventionné(e)s ;
  • développer les pré-gardiennats accueillant des enfants de 18 à 36 mois;
  • mieux prendre en compte la spécificité des besoins en zone rurale liés à la faible densité de la population;
  • évaluer et le cas échéant revoir les normes d’infrastructure pour les milieux d’accueil en introduisant la possibilité d’accommodements raisonnables pour les normes techniques;
  • veiller à reconnaitre les maisons d’enfants agréés jusqu’ici par Kind & Gezin en Région bruxelloise ;
  • développer un statut spécifique pour les structures d’accueil non subventionnées par la FWB qui reçoivent pourtant une aide financière d’autres pouvoirs publics;
  • développer des partenariats public-privé pour la création de crèches;
  • garantir les emplois actuellement subventionnés par les Régions dans les milieux d’accueil;
  • favoriser la création des crèches dans les zonings;
  • évaluer et, le cas échéant, étendre les expériences de création de crèches dans les gares des grandes villes.

Améliorer l’accessibilité des milieux d’accueil

  • favoriser la mixité sociale en améliorant l’accessibilité financière des milieux d’accueil, en  introduisant une plus grande progressivité de la participation financière des parents pour les bas et moyens revenus;
  • étudier la possibilité d’un financement différencié des milieux d’accueil en fonction du public fréquentant le milieu d’accueil
  • adapter le système de participation financière pour le rendre plus progressif selon le revenu des parents et déplafonner la participation financière des parents pour que chacun contribue selon ses capacités;
  • élargir le système de participation financière des parents à toutes les structures d’éducation et d’accueil des jeunes enfants percevant des financements publics;
  • améliorer l’accueil des enfants en situation de handicap dans les milieux d’accueil par la mise en place d’un système d’équipe de puéricultrices mobiles;
  • simplifier la recherche de solutions d’accueil et les procédures d’inscription notamment en proposant la création d’une seule liste d’attente pour les milieux d’accueil subventionnés dans chaque commune afin d’éviter à la fois des demandes d’inscription simultanées et un travail de gestion supplémentaire pour les milieux d’accueil et ainsi garantir le respect, la transparence et l’équité des modalités d’inscription;
  • sensibiliser les familles notamment précarisées, à l’intérêt pour leurs enfants, de fréquenter un milieu d’accueil collectif.

Diversifier l’offre d’accueil pour mieux rencontrer les besoins des parents et des enfants

  • développer l’offre d’accueil d’urgence et de haltes accueil pour permettre aux parents de bénéficier rapidement d’une formule d’accueil adaptée;
  • créer des haltes accueil à proximité des centres de formation pour demandeurs d’emploi et des équipes mobiles d’accueil pour les régions rurales ou semi-rurales;
  • renforcer l’accueil en dehors des heures habituelles (accueil dit flexible) pour coller au mieux aux besoins des parents soumis à des horaires irréguliers ;
  • encourager l’offre d’accueil à domicile pour les enfants malades ;
  • favoriser la création de services «intégrés», c’est-à-dire proposant une diversité de formules d’accueil pour favoriser la mixité sociale.

Renforcer la coordination des niveaux de pouvoir

  • coordonner, notamment par l’adoption de critères de sélection communs, la programmation de nouvelles places, d’infrastructures d’accueil et des subsides à l’emploi;
  • mettre en place un guichet unique à destination des promoteurs de projets d’accueil afin de mieux les informer sur les différents dispositifs de soutien à la création de places d’accueil et de faciliter leurs démarches administratives;
  • organiser la concertation et l’échange d’informations entre l’ONE et les autres administrations concernées tout en simplifiant les procédures et les critères pour la création de places;
  • confirmer les emplois subventionnés pour l’accueil et optimaliser à cette fin la collaboration entre la FWB et les Régions.

N’hésitez-pas à me contacter pour échanger sur ces différents points.